MAWLAYA ABDOU AZIZ SY AL - AMIN AT- TIJANI

MAWLAYA ABDOU AZIZ SY AL - AMIN AT- TIJANI

Al Amine invite les maîtres coraniques à adhérer à la modernisation des ''daaras''

Abdoul Aziz Sy Al Amine qui était ce week-end l'hôte du marabout Serigne Demba Mballo, au quartier Fahu de Thiès, a déploré le drame intervenu en mars dernier, dans le quartier populaire de la Médina, à Dakar, où au moins 9 enfants ont péri dans l'incendie d'une école coranique.

 

Selon le porte-parole de la famille de El Hadj Malick Sy, les tenants des écoles coraniques doivent faire "plus de responsabilité" et veiller davantage à la sécurité et au bien-être de leurs pensionnaires.

 

Il a révélé que le chef de l'Etat, Macky Sall, lui a dernièrement accordé une audience axée principalement sur cette question. Le marabout a ajouté que le président de la République lui avait même proposé, à cette occasion, de diriger la commission chargée de réfléchir pour la mise en œuvre du projet de modernisation des "daaras".

 

"J'ai décliné cette offre vu mon âge (85 ans), mais néanmoins, j'ai dit au président Macky Sall, que je suis disposé à accompagner ce processus de modernisation des daaras, vu mon expérience sur cette question-là", a-t-il précisé.

 

Serigne Abdou Aziz Sy a par ailleurs invité les populations à un retour à la terre, qui permettrait selon lui de relever le défi de l'autosuffisance alimentaire par l'agriculture et pour le développement économique du Sénégal. Il a relevé que "les terres de la Casamance et celles de la vallée du fleuve Sénégal peuvent jouer un rôle important dans la quête de cette autosuffisance alimentaire".

 

Parlant précisément de la situation de crise prévalant dans la zone méridionale du Sénégal, confrontée voilà plus de 30 ans aux conséquences d'une rébellion armée, il a souligné que le retour à la paix dans cette région relève d'une "nécessité absolue et doit être la préoccupation de tous les citoyens sénégalais, afin qu'on y développe une agriculture qui pourra nourrir le Sénégal".

 

Le Sénégal, a-t-il déploré, ne consomme actuellement "que 10 pour cent de sa production céréalière" supplantée par les produits d'importation dans les habitudes alimentaires des Sénégalais. Or, a-t-il fait valoir, "tout près, en Mauritanie, ce pays frère consomme 100 pour cent de sa production. Donc, il faut renverser cette tendance pour le développement économique du pays".

 

Le porte-parole de la famille Sy a en outre demandé à ses concitoyens de "se mettre au travail et d'éviter le bavardage inutile", car, argumente-t-il, le président Macky Sall, "à lui tout seul, ne pas tout régler". 

 

"Il faut nécessairement l'implication de tous, au niveau décentralisé, à travers les gouverneurs, les préfets afin que tout le monde fasse correctement son travail", a ajouté le marabout.

 

"Le Sénégal a besoin des bras de tous ses fils pour son équilibre et pour son développement, dans la discipline et le respect des valeurs sociales et de citoyenneté", a insisté Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine.

APS



13/05/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres