MAWLAYA ABDOU AZIZ SY AL - AMIN AT- TIJANI

MAWLAYA ABDOU AZIZ SY AL - AMIN AT- TIJANI

Serigne Abdoul Aziz Sy Junior explique les raisons pour lesquelles Al Makhtoum n’aimait pas le titre de Khalife général et déplore l’indiscipline des disciples tidianes

Le porte-parole de la famille tidiane, Serigne Abdoul Aziz Sy aL Amin, s’est adressé à la presse ce week-end pour les besoin du Mawloud 2013. Il a tenu à éclaircir certains propos que le nouveau Khalife général des tidianes avait eu à tenir par le passé sur le titre de « Khalife général ». Par ailleurs, il saisie l’occasion pour déplorer l’indiscipline de certains talibés tidianes en les comparant à leurs cousins mourides qui sont déterminés et obéissants.

 
« Serigne Cheikh Ahmeth Tidiane Sy disait qu’il n’aimait pas le titre de Khalife général parce que pour lui, ce titres a été créé uniquement par le colon qui ne savait pas quel titre donner aux chefs religieux. Pour Serigne Cheikh, avoir le titre de Khalife de Serigne Babacar Sy était plus important et Serigne Abdoul Aziz Sy était plus qu’un Khalife général » a expliqué Al Amine. Il a également donné des recommandations à la population tivaouanoise, aux pèlerins, aux forces de l’ordre et aux transporteurs pour un bon déroulement du Gamou. Il a aussi exhorté les disciples à faire le déplacement au lieu de se fier aux rumeurs. « Un talibé ne doit pas se renseigner dans la rue, il ne doit pas se fier aux rumeurs. Il doit venir à Tivaouane pour avoir le bon message délivré par son marabout ».

Par ailleurs, le porte-parole de la famille « Sy » n’a pas manqué de relever l’indiscipline de certains des disciples tidianes. « Le tidiane est indiscipliné, il ne suit pas les recommandations de son marabout. Le mouride est plus discipliné, il suit à la lettre tout ce que sa confrérie dit et il est plus déterminé ». Abdoul Aziz Sy Junior a aussi délivré le vœu, les recommandations et les interdictions des chefs religieux en ce qui concerne le comportement que doivent adopter les pèlerins dans la ville sainte durant le Gamou. « On ne voudrait même pas que les gens fument du « poon » (tabac), durant cette période. On voudrait que les pèlerins profitent de ces instants pour se purifier, c’est-à-dire, suivre à la lettre les préceptes de l’islam. On ne voudrait pas que la cigarette et les produits dont la date d’expiration est dépassée soient vendus ici, durant le Gamou. On ne préfère pas aussi que la musique retentisse durant cette période. Nous préférons les chansons religieuses » a indiqué Al Amine qui a aussi exhorté les populations à réserver un accueil chaleureux aux pèlerins.

REWMI.COM/NFG


28/01/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres